Une plateforme d’entraînement

En ce 27 mai 2017, Mélanie se propose de nous offrir un pan de son savoir faire. Les avions s’exposent, mais pas que. Trouvez l’intrus.Mais avant d’en arriver là, un petit retour en arrière s’impose. En début de semaine, un bug de notre fournisseur de carburant, sa Majesté Total mettait en péril toute la vie du club. Pas de livraison du carburant commandé, cuve désespérément vide. Mélanie avait trouvé la solution, venir avec son propre ravitailleur. Donc pour voler on siphonne Pierre (l’avion rouge) pour ravitailler Paul (l’avion bleu).Un moment de bonne humeur pour faire contre mauvaise fortune bon cœur. En lieu et place d’un ravitaillement à la pompe un transfert de 100LL au bidon.Entre temps, Total avait compris l’ampleur de sa bourde et nous a livré IMMEDIATEMENT un petit quatre mille litres sur les six mille commandés. Mélanie et les avions du club pourront voler tranquilles pendant un certain temps.Ce 27 mai 2017, le jour de l’entraînement, l’équipe de Candillargues est arrivée en force. Onze participants pour cinq avions. Reste à savoir si cette venue est motivée
– par le challenge de trouver sans GPS notre terrain,
– par l’odeur d’un BBQ annoncé,
– par la curiosité de mesurer ce que la virtuosité d’un vrai pilote de voltige montre des marges de progression de chacun en matière de pilotage.
Toujours est-il que pour une première visite, l’aéro-club de Candillargues est venu en force.Dans un premier temps, pendant l’apéro, Candillargues fait un peu bande à part.L’équipe locale, l’ACHC, fait aussi un peu de même. Toutefois, une fois la glace rompue, la table mise, chacun prend place et profite de l’abondante nourriture : entre les apports (trop importants de l’Auberge Espagnole) cuits à la plancha par un Rôtisseur de passage (le frère du rédacteur), les entrées, ratatouilles, fromages et desserts préparés par Françoise assistée, pour les finitions et la mise en place d’une brigade efficace, chacun aura trouvé son compte.Reste à profiter de la Cerise sur le Gâteau : le vol entraînement.
L’équipe technique se met en place :
– Thomas le cameraman,
– Jean-Paul le Maître de Ballet, Chorégraphe en chef, posé sur son Trône, une radio dans chaque main,
– Michel le photographe attitré du club venu tout spécialement de sa lointaine Isère,
– Yves dont l’œil expert et le verbe acéré sauront rendre compte des exploits offerts à l’admiration de chacun.Si les moyens techniques du club ne permettent pas de rendre compte, au moment de la rédaction de cet article, de l’excellence de la présentation, ces moyens permettent, en revanche, de montrer qu’un vol est incomplet sans un debriefing. Ce dernier par la qualité des questions du public et des réponses de Mélanie, montre l’intérêt que suscite une telle présentation.

D’autres photos, séquences filmées viendront compléter ultérieurement cet article rédigé le soir même de ce moment chaleureux.

80(1)

Une réflexion au sujet de « Une plateforme d’entraînement »

  1. Mabire

    C’était vraiment une excellente journée, avec un super repas et la présentation époustouflante de Mélanie. Mon épouse Sylvie, pourtant pas vraiment branchée « avions » , a beaucoup apprécié.
    Une parfaite illustration du dynamisme et de la convivialité de l’ACHC. A recommencer.
    Frédéric

Laisser un commentaire