Ce n’est qu’un au revoir

En ce vendredi, Bruno est repassé au club. Était-ce une bien naturelle nostalgie, un coup de calgon, un impérieux besoin de retrouver cette chaleureuse ambiance ?

La vérité est bien plus prosaïque, le Pilatus, son nouvel outil de travail, devait passer en atelier à Gap. L’avion étant prêt, Ago s’est donc proposé pour convoyer Bruno vers l’atelier.
Ce faisant, nos deux perdreaux ont prouvé que notre F-BTKE est une bête de voyage aux qualités encore aujourd’hui trop ignorées. Embarquement immédiat, le Commandant Ago est heureux de vous accueillir…

Plus sérieusement, Bruno, si tu nous manques, nous sommes heureux de ce changement qui est une véritable promotion.
Reviens nous voir de temps à autres, nous ne t’oublierons pas.

26(1)

Laisser un commentaire