Nous on avait un président en salopette….

Nous sommes sans doute le seul aéro-club à avoir un président à salopette.

Vous noterez que j’emploie le présent car c’est un titre à vie (d’ailleurs le concernant la salopette aussi).

Le milieu aéronautique est un milieu essentiellement masculin où les comparaisons de longueur d’appendice sont légion. Le sérieux de la discipline impose une certaine gravité qui amène souvent chacun à avoir une idée sur tout et, beaucoup plus important, de le faire savoir aux autres pour se positionner dans la communauté.

Nous nous avons un président à salopette.

Dans ce milieu sérieux, millimétré, précis on compare ses qualifications. C’est à celui qui exhibe le plus d’acronymes, ATPL, LAPL, (avec le BB on sent que le mec qui a le BB… il ne fait pas très sérieux je propose à minima BBL). Quand les qualifications n’en imposent pas suffisamment, on annonce son nombre d’heures de vol, pas de but en blanc car on est malin, il faut le placer dans la conversation, par exemple « oui, je connais un peu, j’ai 2500 Heures sur Fennec Agile ». Bref un monde où tout se mesure (pas seulement l’appendice).

Nous nous avons un président à salopette.

Dans ce milieu où la réglementation impose des zones A, B, C, D, E, F, G puis R, P, D et encore AZBA avec des planchers, des plafonds, des fréquences, des obligations, des recommandations, des interdictions, on risque des sanctions. Là où le transpondeur informe le contrôleur que la trajectoire est bien celle annoncée, prévue, déclarée, négociée. Les altitudes sont stabilisées. Information Charly copiée.

Nous nous avons un président en salopette.

En fait dans ce milieu aéronautique tous les clubs devraient avoir leur président à salopette.

Parce qu’il est important d’expliquer qu’on peut être rigoureux en aimant la fantaisie, parce qu’on peut être sérieux sans se prendre au sérieux et que rester léger, permet de hisser les plus lourds.

Alors merci monsieur notre président en salopette, j’ai pris plaisir à œuvrer sous ta mandature et je suis convaincu que si tu as une salopette c’est sans doute pour cacher un appendice bien plus long que celui des autres présidents.

(jean luc… le sarouel pourrait permettre une certaine continuité)

PPG

98(2)

Une réflexion au sujet de « Nous on avait un président en salopette…. »

  1. JLC

    Merci PPG.
    Si la salopette est et restera mon uniforme, elle fut, par un effet inattendu, le permanent rappel à l’ordre de ne pas succomber à l’enflure des chevilles, le rappel qu’un col bleu reste un col bleu même lorsqu’il se retrouve, à l’insu de son plein gré, affublé du sobriquet de président d’association.

    Les deux années que j’ai passées avec toi au CA du club auront été, certes anxiogènes pour le bleu bite que j’étais et que je suis encore, mais aussi révélatrices en cela que même un débutant, s’il est bien entouré, peut survivre à ce genre d’épreuve. Pendant ces deux années, accompagné par un noyau dur, je sais ça pourrait être une référence à un appendice, nous avons réussi à ne pas reculer, réussi à ne pas nous retrouver en situation de conflit ouvert ou larvé, réussi à engager une entrée au moins partielle dans la modernité. Tous ensemble, noyau dur et volontaires impliqués, nous avons tenté de créer une ambiance de convivialité. Et j’ai l’outrecuidance de penser que nous avons, en partie, réussi.

    A très bientôt sur la plateforme. / JL Cech

Laisser un commentaire