Archives mensuelles : mai 2022

JOURNEES PORTES OUVERTES 14&15 MAI

Un superbe Week-End a accompagné nos 2 Journées Portes Ouvertes de cette année. Il faut dire qu’elles ont été organisées de mains de maître par Richard DOLLINGER et Jacques COPIN, avec bien-sûr une grosse trentaine de bénévoles membres du club qui se sont relayés de 10h00 à 18h00 durant ces 2 journées.

Un public nombreux et très intéressé a été reçu et, semble-t-il, bien renseigné. Leurs retours sont excellents. Bravo à tous.

Au programme, nous avions :

  • Présentation de l’aéroclub et de l’école de pilotage.
  • Les différentes licences et le BIA
  • Visite de l’armée de l’air avec un Fennec de la base d’Orange et ses tireurs d’élite.
  • Baptêmes de l’air en avion et en hélicoptère.
  • Présentation de modèles réduits d’hélicoptères par Eric KIELPIKOWSKI, et démonstrations en vol.
  • Présentations de maquettes d’avions anciens et modernes
  • Simulateur de vol animé par Jonathan BLANC
  • Visite des avions et explications au public
  • Pique-niques improvisés avec hot-dogs ou déjeuners emportés.

Et pour couronner le tout, Laurence et James BYRNE, notre Irlandais local, nous a concocté le dimanche midi un remarquable ragout de boeuf (Irish beef stew) conclu par un Irish Coffee de toute beauté.

On en a profité pour souhaiter un bel anniversaire à notre Jac préféré, 85 printemps, que l’on espère conserver encore longtemps en aussi bonne forme, et à son épouse Monique qui le suit à distance!

   Un magnifique Irish Coffee          

NOTRE KILO-ECHO AU BOURGET

Arrêté depuis le 17 septembre 2021, la remise en vol de notre cher DR-300 F-BTKE s’avérait alors beaucoup trop couteuse. Nous avons donc décidé de le mettre en vente et d’acheter son remplaçant plus petit, plus récent et moderne, moins gourmand et moins couteux : le SportStar F-HMPI, réceptionné le 18 décembre 2021. Tout début janvier 2022, nous avons obtenu une offre d’achat du KE de la part du Lycée professionnel des métiers aéronautiques de Blanc-Mesnil en région parisienne, offre que nous avons acceptée. Pour cela, nous avions alors l’obligation de le convoyer vers le Bourget : Superbe perspective !!

Depuis janvier, et jusqu’au 16 avril dernier, il a patiemment attendu dans son hangar que ADP donne enfin son feu vert. Malheureusement, son CEN périmait le 12 mars et nous avons dû demander en urgence un laissez-passer (Permit to Fly) qui nous a été délivré par l’OSAC juste quelques jours avant le départ.

En ce samedi 16 avril, le temps étant au beau fixe tout le long du trajet, Agostino et Jean-Luc se sont fait un immense plaisir de se retrouver tôt le matin au club.

Décollage un peu mouvementé avec 25 Kts de vent, mais dès 3000Ft, vent de face mais plus aucune turbulence : un vrai panard !

À 5500Ft et un plan de vol déposé, le voyage ne fut que du bonheur, épaulés par des contrôleurs qui ne nous ont contactés que rarement, mais efficacement et très cordialement.

Heureusement que le vent a légèrement tourné au Nord-Est, ce qui nous a permis d’augmenter un peu notre vitesse sol. Mais il fallait bien tout ça, car le voyage de 3h10 a finalement duré 3h41 et il ne nous restait que 40 minutes d’essence : calculé tip-top. Mais rassurez-vous, le terrain de Clamecy était depuis le début en ligne de mire pour un éventuel avitaillement intermédiaire.

L’arrivée sur Paris par l’Est, en longeant Lognes puis Chelles, est juste magique. À 1300Ft, on entre sur le Bourget par le point E, puis E1 et E2, une base pour la 03 et … on se dirait dans le cockpit d’un Boeing, enfin on rêve devant une piste de 2300m. Pour nous deux, c’est une première, et surement une dernière !!!

On est ensuite pris en charge par un véhicule « Follow me » puis stationné sur le tarmac en face de la fusée Ariane, d’un beau A380 et du musée de l’Air et de l’Espace. Y’a pas un meilleur emplacement !!

Après un Week-End pascal parisien, le mardi 19 au matin, lendemain du lundi de Pâques, livraison officielle du DR-315 au Lycée. Dans la foulée, quelques professeurs et élèves de ce même lycée avaient RdV sur le tarmac pour le démonter en pièces détachées (moteur, trains, ailes, cellule) et le transporter dans leurs locaux ; tout ça en une seule journée. Un beau boulot ! Voir la vidéo

Une page se tourne pour l’aéroclub, une nouvelle vie commence pour notre KE.