Archives mensuelles : avril 2018

Un petit hors piste ?

J’allais quand même pas passer quelques jours à l’alpe d’huez sans faire un tour de mousquetaire !!!
Un petit coup de fil à Jack et hop… nous voilà parti pour faire du glacier sur skis….
Quand 2 instructeurs volent ensemble….. ils volent !!!!
ça ne sera pas moins de 23 atterrissages sur glacier en 2h05 !!! du pur bonheur entre 9000 et 11000 pieds…
Une petite mise en jambe à Huez pour reprendre quelques habitudes sur ski… et ça sera glacier du St Sorlin (le grand axe et la bosse à Collot et le petit sauvage) puis ensuite direction les 2 alpes pour s’amuser sur le dôme de la Lauze, l’épaule de la Lauze et la Girose), ça ne sera pas posable au Lombard (trop de vent…) et pour finir un petit dernier au col de Sarenne…

Malheureusement, c’était moi l’élève et je n’ai pas pu m’occuper de la caméra comme lorsque c’est moi qui martyrise ces pauvres élèves…. donc il n’y a que le début du vol et il manque le plus beau…. Mais enfin… ça donne déjà une idée !

Bons vols !

 

565(1)

Après le guide Michelin / Le Gourmet ACHC

Le guide Michelin reste une référence en ce qui concerne le tourisme accessible par la route. Il manque un manuel de référence, indépendant et objectif, libre de tout conflit d’intérêt en ce qui concerne la gastronomie accessible par la voie des airs.

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas ici de pérorer sur les tentatives d’empoisonnement que le catering des compagnies aériennes réalise quotidiennement, non la tâche est ridiculement trop dangereuse. Il s’agit de faire connaître les restaurants d’aérodrome, pas ceux des aéroports qui relèvent du catering, donc faire connaître des estaminets, gargotes, restaurants tenus par des amoureux du travail bien fait. Comme le disait Coluche, « J’ai des noms », je ne manquerai pas de les rappeler.

C’est ici que vous sera narré la première mission de l’équipe mandatée par l’ACHC.
Le sérieux de cette mission est protégée par un total incognito, cela va de soi.

Première mission / 19 avril 2018

Dans un discret véhicule de fonction, véhicule se fondant dans la masse, nos deux inspecteurs rejoignent sous des averses de ciel bleu l’aérodrome de départ, LFNV, plus connu sous le nom de Valréas-Visan.Le copilote, Lucien, prépare la partie gastronomique de la mission pendant que les aspects ancillaires et techniques, tels que visite pré-vol, sont traités par le responsable de la mission.Après un vol naturellement sans anicroches, le responsable de la plateforme d’Aubenas immortalise le début de cette mission qui revêt, cela va de soi, le caractère le plus hautement confidentiel.Une fois installés à table, la commande est passée, un menu enfant pour la classe junior, une araignée de veau sauce moutarde pour la classe senior. Un Château la Pompe et un demi pression arroseront les agapes.Sans commentaires. Seules quelques miettes sont retournées en cuisine.Je ne sais comment la nouvelle de notre passage a été éventée, un essaim d’avion nous avait suivi et se ruait sur les dernières places disponibles. De coupables fuites je présume. Une enquête doit s’ouvrir dans les plus brefs délais.

Il nous reste à rentrer dans notre base arrière et faire connaître au monde entier les résultats de notre mission.Le vol terminé, notre mission s’achève, il reste à nettoyer l’avion et rédiger le compte-rendu.

Compte-Rendu mission du 19 avril 2018

Une fois de plus le Pélican est à la hauteur de sa réputation : une qualité irréprochable, un cadre somptueux, un accueil souriant, une addition plus que raisonnable.
Une adresse à ne rater sous aucun prétexte.

448(0)

Tarare : Une demande originale

Ce samedi, enfin, le vent est un peu tombé, le plafond est lui un peu remonté.
Conclusion, il est possible de voler.
Direction Villefranche-Tarare et son restaurant juste au NW de Lyon.

Voila, il pleuvait un peu, mais cela restait volable.Même en volant bas bas, j’ai encore des nuages sous moi.Mes enfants venant passer les vacances à Orange, je les ai cherchés sur l’Autoroute.
Si je ne les ai pas trouvés, eux m’ont vu depuis l’Autoroute que je suivais. Le confluent de l’Isère et du Rhône. Mais ça, tout le monde connaît.
Alors, elle est où la demande originale ?
J’y viens, les deux dernières images vous apportent la clé.
Non loin de mon avion, une manifestation et sa banderole.
Se prépare-t-on à faire la fête aux occupants de l’hélicoptère ?
Serait-ce une action terroriste venant de la ZAD de Notre Dame des Landes ?Et bien NON ! C’est une façon originale de formuler une demande en mariage.
Original, à elle seule cette demande justifiait un petit vol.

473(0)

M6 prépare un reportage

En ce 8 avril, M6 qui prépare un reportage sur Mélanie a tourné une séquence dans notre aéro-club. Ce reportage sera complété par une autre séquence tournée lors de l’étape Air Bull Race qui se tiendra à Cannes du 20 au 22 avril 2018.Conciliabule préparatoire au tournage d’une séquence Préparation au vol. Comme d’habitude Mélanie aura, une fois de plus, montré sa virtuosité.Deux objets volants parfaitement identifiés taillent la bavette. Une pensée pour Grégoire mon deuxième fils préféré (private joke) qui possède lui aussi un Pitts.
Disons simplement que ces deux machines ne tirent pas dans la même catégorie.Si en France tout commence par des chansons.
Ici cela débute par l’apéro : un petit coup de Rosé.La sagesse affirme que l’on devient cuisinier mais que l’on naît rôtisseur.
Patrice prouve le bon sens de la sagesse : un feu maîtrisé pour une cuisson à point.Point d’orgue une belle tablée avec un grand merci à Monique qui, au pied levé, aura garni les assiettes d’une fort belle tablée.

587(0)

Albertville : Same player Piper Pub again

L’année dernière j’avais testé le Piper Pub, le restaurant de l’aérodrome d’Albertville.
La météo s’y prêtant enfin, un Bis Repetita s’imposait.Préparation de la navigation.Passage verticale Grignan.Il reste encore quelques traces de neige.Le capitaine est heureux de cette première partie de vol. Reste à passer aux choses sérieuses.Une omelette jurassienne pour Jean-Claude.
Une entrecôte aux morilles pour moi.
Un verre de vin du coin pour chacun : Un festin.Et voila. L’assiette est nettoyée. Sans commentaires, We shall return !
Ce qui suit est une colle pour mes amis anglophones.The literal translation of the title is « The nose under the dress ».
Is it another way French men use to harass women?
Any decent explanation? Waiting for your answers.Retour par le lac d’Annecy puis celui du Bourget.Une jolie maison, probablement au dessus de nos moyens.  Puis enfin après avoir viré au dessus de Saint Rambert, le retour vers la maison en survolant le Rhône.
En tout près de quatre heures de vol. Une belle journée.

526(0)

Ce n’est qu’un au revoir

En ce vendredi, Bruno est repassé au club. Était-ce une bien naturelle nostalgie, un coup de calgon, un impérieux besoin de retrouver cette chaleureuse ambiance ?

La vérité est bien plus prosaïque, le Pilatus, son nouvel outil de travail, devait passer en atelier à Gap. L’avion étant prêt, Ago s’est donc proposé pour convoyer Bruno vers l’atelier.
Ce faisant, nos deux perdreaux ont prouvé que notre F-BTKE est une bête de voyage aux qualités encore aujourd’hui trop ignorées. Embarquement immédiat, le Commandant Ago est heureux de vous accueillir…

Plus sérieusement, Bruno, si tu nous manques, nous sommes heureux de ce changement qui est une véritable promotion.
Reviens nous voir de temps à autres, nous ne t’oublierons pas.

167(0)

NOS CHERS INSTRUCTEURS

Chers Pilotes,

 

Comme vous le savez, Bruno Laplaine nous a lâchement abandonné pour au moins plusieurs mois. Non, sérieusement, nous avons été très heureux pour lui d’apprendre qu’il a eu une belle opportunité sur l’aéroport de Lannion (Bretagne pour ceux qui ne montent pas aussi haut !! J) pour effectuer des largages de parachutistes école et/ou sportifs sur Pilatus PC-6 https://www.pilatus-aircraft.com/en/fly/pc-6 . Pour cela et tout d’abord, ce vendredi dernier, Bruno vient de réussir à Lille sa QT (Bravo à lui !) et est actuellement en stage DNC à Amiens quelques jours. Ensuite, après un « petit » aller-retour chez Icarus à Gap pour quelques vérifications et travaux d’entretien sur son avion, il devrait rejoindre sa base de Lannion fin de semaine prochaine. Il m’a promis de venir nous voir dès que des opportunités se présenteront. Nous lui souhaitons toute la réussite possible pour son nouveau projet, et BONS VOLS ! Sa compétence, sa disponibilité et sa gentillesse vont nous manquer.

 

Afin de conserver une équipe dynamique et efficace, nous avons eu vent de la disponibilité éventuelle de Daniel CHAMPANHET, jeune retraité EDF, pilote depuis 1987 et breveté à Visan, instructeur FI depuis 1999 (Montélimar, Aubenas, Pierrelatte), avec plus de 2600 heures à son actif. Après l’avoir reçu plusieurs fois et avoir volé ensemble, Alain RODARI, Bruno et Patrice ont estimé que son profil correspondait à ce dont notre club a besoin ; NOUS AVONS DONC UN NOUVEL INSTRUCTEUR. Nous nous félicitons de son choix et lui souhaitons la meilleure bienvenue au sein de notre ACHC.

Ses disponibilités s’afficheront très bientôt sur OpenFlyers. Mais d’ores et déjà nous savons que ce sera principalement les 5 jours de la semaine sans s’interdire quelques jours de Week-End suivant les besoins et les demandes, sachant qu’Alain est toujours là le samedi. Par ailleurs, Daniel devra s’absenter 3 semaines en Avril.

N’hésitez pas à solliciter ses services.

 

Allez, tous en l’air !

BELLE TABLEE en ce 31 mars

Les repas du samedi se perpétuent : superbe tablée avec notre ex-taulier et notre chef-pilote. Une potée des plus appétissantes avait été préparée par Jean-Louis qui aurait bien voulu la partager avec tous les présents d’alors, mais d’autres obligations les attendaient. Qu’importe ! À deux, ils lui ont fait du mal !!!