Archives de l’auteur : Mabire

De la verticalité des sommets à l’infini des horizons marins

De la verticalité des sommets à l’infini des horizons marins

C’est fort de nos récentes et heureuses expériences de « nav » partagées (Vinon-Ventoux, Millau) que nous décollâmes ce vendredi de notre sympathique plateforme à bord de notre « Petit Prince ». Le temps est idéal, légèrement brumeux sur les sommets, la biroute fait profil bas.

Bernard et moi, Frédéric, n’avons qu’un but : revoir la mer, passer de la verticalité des sommets à l’infini des horizons marins.

Notre trajet : Vinon, La Ciotat, cheminement au-dessus de la mer vers l‘Ouest jusqu’aux Saintes-Marie-de-la-Mer puis Montpellier-Candillargues et retour via Alès.

Au décollage, Bernard est aux commandes – prudence, car un parapente propulsé par un ventilateur squatte notre espace et évolue parallèlement à notre axe de montée…(une activité sauvage et donc un nouveau risque sur notre plateforme… ?)

Après avoir brièvement salué Orange Approche, nous passons sur Marseille Info et survolons à 4000 ft les magnifiques gorges de la Nesque  puis les ocres du Colorado Provençal, les sommets du  Lubéron et nous nous posons à Vinon LFNF (attention, la 28 revêtue est courte : 550m !).

   

Redécollage avec Frédéric aux commandes, direction le Sud, à 3000 ft, en contact avec Provence Info. Nous rendons hommage à Cézanne au-dessus de la Montagne Saint Victoire puis franchissons les dernières barres montagneuses avant de plonger sur la Ciotat pour nous reporter au-dessus de la mer au point WT à 1650 ft.

La mer est belle, l’horizon et le ciel se confondent au large, nous sommes éblouis par la magnificence des paysages côtiers.

Suit un long cheminement reliant 9 points de reports de WT à AM (Aigues-Mortes), parfois séparés de 3 minutes – Bernard, à la radio, jongle avec les contrôleurs aériens – ils nous font passer d’un organisme à un autre sans que nous en comprenions toujours la logique. Bref, c’est vraiment un cheminement qu’il faut faire à deux pour assurer à la fois la tenue minutieuse des caps, des altitudes et la gestion très prenante de la radio.

Nous volons travers Marseille, les raffineries de l’étang de Berre, les installations pétrochimiques de Port Saint Louis ; nous passons à la verticale d’un énorme pétrolier à 700 ft puis un spectacle magnifique s’offre à nous : l’entrelacement terre-eau de la Camargue, avec ses manades, Sainte Marie de la Mer, puis les rouges vifs et sombres des marais salants.

 

 

Arrivent ensuite   les remparts d’Aigues-Mortes et l’approche de Candillargues.

Nous nous posons et faisons une halte bien méritée pour savourer nos sandwichs, assis à l’ombre, sur le rebord en ciment d’un hangar… oui, nous combinons pilotage et ascétisme !

Nous redécollons de Candillargues avec Bernard de nouveau aux commandes, cap au

Nord, verticale Alès LFMS  puis Bagnols-sur-Cèze avec Provence Info à la radio.

Des Mirage 2000 étant dans la zone, Orange Approche nous fait longuement attendre et nous oblige à contourner la CTR par l’Est , nous libérant à Pierrelatte, puis retour au bercail après 3 heures 30 de vol au total.

Voilà une expérience formidable de pilotage et de navigation, un régal pour les yeux à partager sans modération à deux aux commandes !

Nous recommencerons au mois d’Octobre, certainement le même trajet, en invertissant les rôles pilote/ radio-navigateur pour en profiter au maximum et prendre de nouvelles photos.

N’hésitez pas à en faire autant, il y a tant de fantastiques voyages à faire dans cette merveilleuse région,

Frédéric et Bernard

Vinon-Ventoux : récit d’une belle nav partagée

Ce vendredi 7 Juillet, Bernard et moi nous installons dans le cockpit de Kilo Echo, pour une navigation partagée à destination de Vinon-sur-Verdon, puis Sisteron et un 360 au-dessus du Ventoux.

Lors du fameux repas préparé par Françoise le 18 juin, nous avions fait connaissance et parlé de l’idée de partager une nav touristique, occasion de découvrir ou redécouvrir notre superbe région, d’échanger notre passion, et de partager le coût de notre virée.

C’est donc par un petit matin sans vent que nous décollons de Visan par la 20 et prenons d’abord le cap de Vaison-la- Romaine, sans avoir omis d’appeler Orange Approche, la base étant activée.

Après avoir contourné le Ventoux par l’Ouest , et survolé Malaucène, cap sur LFNF Vinon à l’altitude de 4000 pieds, traversée du Lubéron, puis arrivée en vertical terrain après environ 35 minutes de vol.

Nous intégrons la branche arrière pour un complet sur la 28 dure, en évitant soigneusement la zone P10 de Cadarache. L’aérodrome de Vinon a une configuration très particulière avec ses 4 pistes en herbe multi-directions, sa piste dure 10-28, et ses taxiways dont il faut arriver à comprendre l’agencement.

Après une courte halte et un changement de pilote, Bernard passe aux commandes et nous redécollons vers le Nord, direction Sisteron, en remontant la Durance.

Après avoir survolé l’aérodrome de Château Arnoux St Auban, paradis des planeurs, avec son étrange piste patatoïdale, puis celui de Sisteron, avec les Alpes en arrière-plan, nous prenons le cap sur le Mont Ventoux, reconnaissable de très loin parmi toutes ces montagnes.

Après 20 minutes d’une montée continue jusque 8000 pieds, Bernard nous emmène à la verticale du sommet et effectue avec maestria un magnifique 360, nous permettant de dévoiler et d’apprécier toute l’aridité et la beauté du site.

Enfin retour sur notre bonne plateforme de Visan, après 2.15 heures de navigation et d’un total plaisir partagés.

Pas de doute, nous recommencerons cette expérience de navigation partagée, les idées ne manquent pas : le lac du Bourget , les gorges du Verdon, le viaduc de Millau…

Frédéric et Bernard

Licence PPL pour Frédéric Mabire, membre récent de l’ACHC

Bonjour,

Je suis membre de l’ACHC depuis le mois d’Août et je tenais à partager avec vous mon immense plaisir d’avoir récupéré hier ma licence PPL après 25 ans d’interruption de vols.

Le test s’est déroulé hier 9 Décembre, dans une atmosphère polluée (vive la région Parisienne…), à bord d’un Cessna F-152. Il a consisté en une navigation de Lognes-Emerainville à Etampes , via Melun, puis Auxerre, retour Lognes, agrémenté de plusieurs déroutements et de sympathiques tests de mania, atterrissage sans volets, atterrissage court, PTE, virages à 45°, virage engagé, décrochage sans volet…

Bref, c’est réussi et mon prochain objectif est de venir voler à Visan et d’être qualifié sur KE. Mais pour ça, il faudra attendre le mois d’Avril et mon retour dans la région. Je contacterai Alain ou Bruno à ce moment là.

En attendant le plaisir de vous revoir, je souhaite à tous les membres de l’ACHC d’excellentes fêtes de Fin d’Année.

Amitiés à tous,

Frédéric Mabire

1179(1)