Ce 12 juillet à environ 13 heures TU, par une température caniculaire, soleil au zénith deux individus non identifiés se livrent à une activité pour le moins suspecte.
Armés de seaux, sur la piste, le nez piqué vers le sol ils cherchent ….

Deux suspects

– Bonjour Messieurs et que cherchez vous donc ?
– Nous ramassons des cailloux….
– !?! ah! des..des..cailloux…
– oui
– Et pour faire quoi ?
– Pour mettre dans nos seaux….
– Ah oui et ensuite ?
– Ben nous vidons les seaux là-bas disent-ils en désignant les hangars !

« Sont bizarres les aviateurs ils déplacent les cailloux….. »

– Bon. Au revoir Messieurs.
(Je n’insiste pas trop. Sûr ils sont sympas, pas dangereux, mais ça relève probablement de la psychiatrie ce n’est pas de mon ministère).

Renseignement pris auprès du Président de l’Aéro-club, ce n’est ni bizarre, ni suspect. Nos deux pilotes remplissent une mission très importante.
Ils débarrassent la piste des pierres dangereuses pour nos avions, néfastes pour les trains d’atterrissages, les hélices, les volets d’hyper sustentation qui sont sortis dans les phases de décollage et d’atterrissage. Ils participent à notre sécurité.

Conclusion : Pendant nos permanences avec un ou deux copains munis de seaux, il est très important de faire ce petit nettoyage aussi fréquemment que possible.

Nota : Si les deux « individus » que j’ai suspectés se reconnaissent, tout penaud que je suis, je leur présente mes excuses pour avoir douté de leur intégrité mentale.

73(1)

Laisser un commentaire